Georges Albert Aurier, Œuvres complètes, Sandre, 2021

Georges Albert Aurier, Œuvres complètes, éditées sous la direction de Julien Schuh, Paris, Éditions du Sandre, 2021.

Membre fondateur du Mercure de France, grand ami de Gourmont, admiré par Mirbeau, découvreur de Van Gogh, soutien de Gauguin et des peintres synthétistes, G.-Albert Aurier est un promoteur du modernisme, un éclectique revendiqué. Si le critique d’art a été, à juste titre, réhabilité par l’histoire de l’art, l’ensemble de ses écrits n’avait jamais fait l’objet d’une édition. Faisant la part belle à ses oeuvres littéraires encore méconnues tout en présentant la cohérence de ses projets esthétique, critique et littéraire, celle-ci souhaite lui rendre la place qu’il mérite dans l’histoire du symbolisme et du décadentisme.
Elle témoigne aussi de sa position centrale dans les réseaux de l’avant-garde littéraire et artistique de son temps.


Ont collaboré à cette édition :
Laurence Danguy, docteur en histoire et science de l’art, professeur à l’université de Lausanne.
Vincent Gogibu, chercheur à l’université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines, spécialiste de la littérature de la fin du xixe siècle.
Damien Gonnessat, bibliographe dans la librairie ancienne. Ses recherches portent sur la poésie symboliste, le mysticisme fin-de-siècle et l’impressionnisme en prose.
Alexia Kalantzis, professeure agrégée de lettres modernes à l’université de Cergy- Pontoise, spécialiste de Remy de Gourmont.
Christophe Longbois-Canil, docteur en esthétique, spécialiste de la critique d’art au xixe siècle.
Julien Schuh, maître de conférences à l’université Paris Nanterre, spécialiste d’Alfred Jarry et de la littérature fin-de-siècle.



Citer ce billet
Julien Schuh (2021, 13 septembre). Georges Albert Aurier, Œuvres complètes, Sandre, 2021. Société des études romantiques et dix-neuviémistes. Consulté le 1 mars 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/u0ev

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search