Martin Mees, Nerval ou la pensée du poétique. Essai de philosophie à l’œuvre

Martin Mees, Nerval ou la pensée du poétique. Essai de philosophie à l’œuvre, Paris, Classiques Garnier, 2021.
Qu’appelle-t-on « poétiser » à l’âge romantique ? Telle est la question que cet essai philosophique sur Gérard de Nerval adopte comme fil conducteur pour interroger la puissance de l’art et le sens de la création au sein d’une modernité désenchantée. Tendue entre sublime et mélancolie, ruines et chimères, l’écriture nervalienne réfléchit son propre geste poétique en même temps qu’elle reconfigure nos représentations de l’existence. En philosophant « avec » la littérature, cet essai entend faire droit à la singularité d’une pensée qui se tisse à même les formes, les tours et les détours des œuvres de Nerval.
 
 


Citer ce billet
Julien Schuh (2021, 23 mars). Martin Mees, Nerval ou la pensée du poétique. Essai de philosophie à l’œuvre. Société des études romantiques et dix-neuviémistes. Consulté le 13 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/u0cx

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search