Julien Zanetta, Baudelaire, la mémoire et les arts

Julien Zanetta, Baudelaire, la mémoire et les arts, Paris, Classiques Garnier, 2019.

Partagée, singulière, profonde, répétitive, créative, la mémoire que Baudelaire définit dans ses écrits esthétiques est à géométrie variable. Un seul terme embrasse, en effet, des opérations aussi différentes que l’apparition passive du souvenir, sa recherche active, la mémorisation, la remémoration ou encore le souvenir réélaboré par l’imagination. Mais toutes sont essentielles au « culte des images » la « grande », « unique », « primitive passion » du poète des Fleurs du Mal. Et s’il fallait trouver une figure à qui ce culte serait dédié, nul doute que l’honneur reviendrait à Mnémosyne, mère des Muses.

https://classiques-garnier.com/baudelaire-la-memoire-et-les-arts.html



Vous aimerez aussi...