Émile Vanderburch, Séliko, ou le petit nègre; Charles Sewrin, Les habitants des landes, L’Harmattan, 2018

Émile Vanderburch, Séliko, ou le petit nègre; Charles Sewrin, Les habitants des landes, suivis de textes inédits, présentation de Barbara T. Cooper, Paris, L’Harmattan, coll. Autrement Mêmes, 2018.

Avec Les Habitants des Landes (1811) et Séliko, ou Le Petit Nègre (1824), les auteurs Sewrin et Vanderburch mettent en évidence la participation de la métropole au commerce triangulaire et à la traite des Noirs qui relient l’Afrique, la France et ses colonies d’Amérique. En soulignant l’altérité et la marginalité de leurs personnages noirs, les deux dramaturges trouvent aussi le moyen de dénoncer l’inégalité des races et soulignent l’humanité des Noirs.

Lien




Citer ce billet
Julien Schuh (2018, 21 septembre). Émile Vanderburch, Séliko, ou le petit nègre; Charles Sewrin, Les habitants des landes, L’Harmattan, 2018. Société des études romantiques et dix-neuviémistes. Consulté le 1 mars 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/u02y

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search