Gisèle Séginger – édition de Madame Bovary

Gisèle Séginger (éd.), Madame Bovary, Paris, Flammarion, coll. « GF », 2018.
Gustave Flaubert
Madame Bovary
Mœurs de province
Édition : Gisèle Séginger
En 1857, Madame Bovary fait scandale. Poursuivi pour « outrage à la morale publique et religieuse et aux bonnes mœurs », Flaubert est acquitté, mais la réputation sulfureuse de l’œuvre forge la célébrité de son auteur. Les critiques s’emparent du roman pour en faire le champion du réalisme, qui s’ impose sur les cendres du romantisme. L’auteur se défend contre cette assimilation à la nouvelle école en faisant prévaloir encore et toujours son amour de l’art pour l’art, son souci obsessionnel du style et sa quête d’une poétique impersonnelle qui fait entrer le roman dans la modernité.
Ce récit corrosif de la vie de province marque l’invention d’une nouvelle façon d’écrire et de représenter le monde, subversive sans en avoir l’air, qui fait d’Emma Bovary l’incarnation d’une protestation contre la banalité du réel.

Dossier
1. La genèse de l’œuvre
2. Histoire et politique
3. Le roman impersonnel
4. Le procès et la réception du roman

GF (n° 1593) – Littérature et civilisation
Paru le 14/03/2018

Liens
https://editions.flammarion.com/Catalogue/gf/litterature-et-civilisation/madame-bovary


Vous aimerez aussi...