Isabelle Diu, Serge Linarès (dir.), Éditer en poète (XIXe – XXIe siècle)

Isabelle Diu, Serge Linarès (dir.), Éditer en poète (XIXe – XXIe siècle)
La Fresnaie-Fayel, Otrante, 2024
EAN : 9791097279288
323 pages
Prix : 30 EUR
Date de publication : 11 Avril 2024

Au sortir du XIXe siècle et jusqu’à nos jours, d’Alfred Jarry à Guy Goffette, nombre de poètes se sont faits éditeurs, voire typographes (PAB, GLM), pour des raisons et selon des voies très peu interrogées avant cet ouvrage. Pensez, entre autres, à André Breton et Blaise Cendrars, à Louis Aragon et Gilbert Lely, à Jacques Dupin et Claude Esteban, à Emmanuel Hocquard et Denis Roche, à Bernard Noël et Pierre Lecuire, à Jean-Baptiste Para et Yves di Manno.

Quelle est l’histoire de ce phénomène socio-littéraire ? Quelle est encore l’étendue de sa variété ? Quels types de réalisations sont-ils privilégiés en ce cas ? Et quels liens les poètes concernés établissent-ils entre leurs activités littéraires et éditoriales ?

Le passage au métier d’éditeur doit sans doute s’appréhender en termes de stratégie et de positionnement dans le champ artistique. Il résulte aussi d’une extension sémantique du terme « poésie », désormais irréductible à un genre. À ce titre, il est partie prenante d’un rapport spécifique à la vie et au monde. En déclarant qu’il fut « un poète qui se fit éditeur », Pierre Seghers établissait d’ailleurs une continuité entre sa vocation et sa profession. Il laissait entendre qu’une cohérence existentielle présidait à l’approche de son métier. Ce livre entend précisément déterminer dans quelles conditions et proportions, habiter en poète, c’est aussi éditer en poète.

Table des matières

Isabelle Diu et Serge Linarès, Approches d’une figure socio-littéraire : le poète éditeur 

Première partie – Éditeurs de circonstance
Julien Schuh, Le devenir-éditeur des poètes : autour d’Alfred Jarry
Marie-Paule Berranger, La bourlingue éditoriale de Blaise Cendrars, Des Pâques aux « poésies (presque) complètes »
Antoine Poisson, « Je n’aurai jamais ma main ». André Breton, poète et éditeur malgré lui

Deuxième partie – Éditeurs de métier
Bérénice Stoll, PAB, le livre en jeu
Sophie Lesiewicz (†), « Les mots traités en seigneur », les éditions GLM (1933-1974)

Troisième partie – La mise à livre de la poésie
Lénaïg Cariou, Matières et matérialisme dans l’aventure poético-éditoriale, Orange Export Limited
Anne-Christine Royère, Pierre Lecuire, poéte du livre

Quatrième partie – Collections particulières
Luigi Magno, « Il y a prose et prose », Denis Roche éditeur
Serge Linarès, Bernard Noël éditeur, ou la « volonté d’une articulation généralisée »
Marie Frisson, « Ce qui nous relie » : Claude Esteban et la collection « Poésie » aux éditions Flammarion (1983-1994)

Cinquième partie – Le livre en résistance
Mathilde Labbé, Pierre Seghers, éditeur anthologiste
Adrien Cavallaro, Dianes éditoriales. Aragon et la Bibliothèque française

Sixième partie – Passeurs de siècles et d’images
Andrea Schellino, Sauver de la mort : poésie et édition selon Gilbert Lely
Émilie Violette-Pons, De l’encre faire surgir (à) la lumière
Christophe Langlois, « Éditer en poète », avec Yves di Manno, Guy Goffette et Jean-Baptiste Para



Citer ce billet
Julien Schuh (2024, 12 avril). Isabelle Diu, Serge Linarès (dir.), Éditer en poète (XIXe – XXIe siècle). Société des études romantiques et dix-neuviémistes. Consulté le 22 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/w7a2

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search