Romantisme, 2023/4 (n°202) : “L’atelier imaginaire” (dir. Laurence Brogniez)

L’atelier imaginaire

Sommaire

L’atelier fait aussi l’artiste. Si sa morphologie – « hangar agricole » de Hartung ou « bloc de béton ouvert sur la mer » pour Soulages – a bien évolué au cours du temps, accompagnant l’émergence de nouvelles pratiques artistiques, force est de constater que l’imaginaire qui entoure ce lieu de création semble perdurer, tant pour l’artiste lui-même, en tant que vecteur de légitimité et affirmation identitaire, que pour son public. Objet d’expériences réelles (visites) et de médiations (images, écrits, objets), l’atelier est désormais un « lieu commun » qui participe à la mythologie de l’artiste, soigneusement construite par celui-ci ou parfois à son corps défendant. Espace référentiel et construction imaginaire, il se caractérise par deux dimensions, l’une matérielle, l’autre symbolique. C’est cette seconde dimension, telle qu’elle s’est élaborée au xixe siècle, que nous avons souhaité approfondir dans le présent dossier.

Page 5 à 12

Introduction

Laurence Brogniez

Page 13 à 24

Les lieux de l’art. Topique, topographie et typologie des ateliers en fiction

Bernard Vouilloux

Page 25 à 40

« Vitres magiques » : du jour de la baie vitrée de l’atelier d’artiste aux vitraux colorés de l’atelier d’esthète

Marie-Clémence Régnier, Bertrand Bourgeois

Page 41 à 52

Atmosphères d’ateliers : qualité de l’air et perceptions sensorielles

Érika Wicky

Page 53 à 64

Surprendre l’artiste dans son secret : « L’Atelier » de Louis-Edmond Duranty, une incursion dans la cuisine matérielle de l’art

Baptistin Rumeau

Page 65 à 78

Au 182, rue de l’Université : un journaliste américain à la Porte de l’Enfer d’Auguste Rodin

Hélène Ferron

Page 79 à 91

Du « sanctuaire » au « capharnaüm » : Rosa Bonheur dans ses ateliers

Oriane Poret

Page 92 à 94

Bibliographie sélective

Varia

Page 95 à 104

« Une mort héroïque » de Baudelaire, ou « le côté épique de la vie moderne »

Christophe Bataillé

Page 105 à 117

Les chansons populaires du Siège de Paris (1870-1871) : quelle écriture de l’histoire ?

Iliana Kizilos

Comptes rendus

Page 122

Présentation

Page 122a à 123

Patrick Bray, Retours proustiens : qu’est-ce qu’un événement littéraire ?, Paris, Éditions Kimé, 2022, 168 p.

Franc Schuerewegen

Page 124 à 125

Nathalie Brémand (dir.), Bibliothèques en utopie. Les socialistes et la lecture au xixe siècle, Villeurbanne, Presses de l’ENSSIB, 2019, 262 p.

Jean-Charles Buttier

Page 125 à 127

Jacqueline Carroy et Marc Renneville, Mourir d’amour. Autopsie d’un imaginaire criminel, Paris, La Découverte, coll. « À la source », 2022, 320 p.

Amélie Chabrier

Page 127 à 129

Hans Färnlöf, La Motivation littéraire. Du formalisme russe au constructivisme, Paris, Classiques Garnier, coll. « Théorie de la littérature », 27, 2022, 273 p.

Florence Pellegrini

Page 130 à 131

Nadia Fartas, Simplicité et diversité. Mutations du sensible dans la modernité : Flaubert, Baudelaire, Monet, Bordeaux, Presses universitaires de Bordeaux, coll. « Sémaphores », 2021, 443 p.

Julien Zanetta

Page 131 à 133

Ludovic Frobert, Vers l’égalité ou au-delà ? Essai sur l’aube du socialisme, Lyon, ENS Éditions, coll. « Gouvernement en question(s) », 2021, 200 p.

Camille Ternier

Page 133 à 134

Marine Le Bail, L’Amour des livres la plume à la main. Écrivains bibliophiles du xixe siècle, préface de Daniel Sangsue, Rennes, PUR, coll. « Interférences », 2021, 380 p., 23 fig. en noir et blanc et 13 pl. coul.

Ségolène Le Men

Page 135 à 136

Hélène Parent, Modernes Cicéron. La romanité des orateurs révolutionnaires (1789-1807), Paris, Classiques Garnier, 2022, 550 p.

Corinne Saminadayar-Perrin

Page 137 à 138

Guillaume Pinson et Maxime Prévost (dir.), Jules Verne et la culture médiatique. De la presse du xixe siècle au steampunk, Québec, Presses de l’université Laval, 2019, 264 p.

Daniel Compère

Page 138 à 139

Arnaud Santolini, Le Bateau ivre. Une fabrique du désordre, préface de Louis Forestier, Rennes, PUR, coll. « Interférences », 2018, 322 p.

Adrien Cavallaro

Page 139 à 141

Sara Vitacca, Michelangelismes – La réception de Michel-Ange entre mythe, image et création (1875-1914), Dijon, Les Presses du réel, coll. « Œuvres en sociétés », 2023, 536 p., ill.

Joy Cador

Mis en ligne sur Cairn.info le 14/12/2023



Citer ce billet
Marie-Astrid Charlier (2023, 20 décembre). Romantisme, 2023/4 (n°202) : “L’atelier imaginaire” (dir. Laurence Brogniez). Société des études romantiques et dix-neuviémistes. Consulté le 16 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/velb

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search