Séminaire PéLiAS (périodiques littérature, arts, sciences) – 10 janvier, Paris

Séminaire PéLiAS (périodiques littérature, arts, sciences)

Les périodiques comme médiateurs culturels

 

 

Mercredi 10 janvier, Bibliothèque Jacques Seebacher, Université Paris Cité, Campus des Grands Moulins, 5 rue Thomas Mann, 75013 Paris, bâtiment A, 2e étage, 16h-19h

 

 

Blaise Wilfert-Portal (École Normale Supérieure) : Le Droit d’auteur, « organe officiel du bureau de l’Union internationale pour la protection des œuvres littéraires et artistiques » (1888-1919) : de la littérature européenne comme transnationale et comme marché

 

Le Droit d’auteur, qui fut l’émanation du Bureau de l’Union internationale de la protection intellectuelle, le bureau de l’Union dite de Berne, à l’origine de l’OMPI. Ce périodique « technique », qui se préoccupait d’informer sur les législations du monde entier concernant le droit d’auteur et sa protection, mais aussi d’appuyer les efforts d’une « communauté épistémique » d’écrivains, d’éditeurs, de hauts fonctionnaires, de diplomates, de juristes et de journalistes pour unifier et mondialiser une conception particulière de la propriété intellectuelle, est un observatoire passionnant pour comprendre l’arrière-cour économique,  juridique, géopolitique et technique de la « littérature européenne », en la comprenant comme un marché et une transnationale.

 

Julien Schuh (Université Paris-Nanterre, CSLF) : Réguler collectivement la circulation des textes et des images : protocoles émergents de contrôle des flux de contenus dans les « petites revues » fin-de-siècle

À qui appartiennent les textes et les images qui apparaissent dans les revues à la fin du XIXe siècle, et comment leur circulation est-elle régulée ? Nous nous intéresserons à l’exemple de quelques « petites revues » (en particulier le Mercure de France) de la fin du XIXe siècle, et aux relations entre les acteurs qui les font vivre, pour comprendre la manière dont les flux de contenus (reproduction, citation, mention) sont traités de façon toujours plus normalisée, grâce à des négociations qui se mettent en place de manière plus ou moins intentionnelle par les interactions entre acteurs de ces périodiques. Nous ferons l’hypothèse que les contenus en revue, en particulier dans de petites structures, sont traités comme des sortes de communs. La gestion collective, par le biais de comités rédactionnels, de ces contenus tend à produire des effets d’auctorialité diffuse permettant des réutilisations et des circulations assez libres entre revues — des pratiques mises sous tension par la professionnalisation de ces périodiques et l’institutionnalisation de certains auteurs, qui visent à garder le contrôle de la diffusion de leurs œuvres. 

La séance sera accessible également en ligne. Les demandes d’inscription pour la séance en ligne sont à adresser à norbert.verdier@u-psud.fr et alexia.kalantzis@u-paris.fr.

 

Organisateurs :

Hélène Védrine (Sorbonne Université, CELLF 19-21)

Norbert Verdier (Paris-Saclay, EST-GHDSO)

Alexia Kalantzis (UVSQ, CHCSC et CERILAC, Université Paris Cité)

 

Comité scientifique :

Jean-Charles Geslot (UVSQ, CHCSC)

Axel Hohnsbein (Université de Bordeaux, SPH)

Alexia Kalantzis (UVSQ, CHCSC & Paris Cité Université, CERILAC)

Catherine Radtka (CNAM PARIS, HT2S)

Viera Rebolledo-Dhuin (UPEC, CRHEC)

Evanghelia Stead (UVSQ, CHCSC)

Hélène Védrine (Paris-Sorbonne, CELLF 19-21)

Norbert Verdier (GHDSO/EST)

 

Contacts :

alexia.kalantzis@u-paris.fr

norbert.verdier@universite-paris-saclay.fr

 

Avec le soutien de la MSH Paris-Saclay & du CELLF 19-21

 



Citer ce billet
Julien Schuh (2023, 11 décembre). Séminaire PéLiAS (périodiques littérature, arts, sciences) – 10 janvier, Paris. Société des études romantiques et dix-neuviémistes. Consulté le 16 avril 2024, à l’adresse https://serd.hypotheses.org/14963

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search