Le Roman d’un spectateur : Stendhal et l’opéra

Une création de théâtre et musique de Saraé Durest et Marie Gouault

PROGRAMME

 

Cimarosa
Il Matrimonio segreto
Ouverture
“Perdonate signor mio”
“Come tacerlo poi”
“Oh, che momento è questo”

 

Mozart
La Clemenza di Tito, “Deh per questo istante solo”
Così fan tutte, “Un’ aura amorosa”
Le Nozze di Figaro, “Porgi, amor”

Pergolèse
Stabat Mater, “Cujus animam”

Donizetti
Rita, “De mon auberge”

Rossini
Il Barbiere di Siviglia, ouverture
Il Barbiere di Siviglia, “Ecco ridente in cielo”
La Cenerentola, “Sventurata”
L’Italiana in Algeri, “Cruda sorte”

Rinaldi
Novelletta op. 23 “alla Signora Adelaide Schiasetti”

Arditi

Il Bacio

Bellini
I Capuleti ed i Montecchi, “O quante volte”

Avec la classe de chant lyrique de Valérie Millot, du Conservatoire Mozart de Paris Centre

Brice Bonnin

Ludmilla Bouakkaz

Alexandre Cazé

Saraé Durest

Amaya Garcia

Marie Gouault

Margaux Loire

Rachel Masclet

Jeanne Sapin

Kim Sangeun

Au piano : Masumi Fukaya

En partenariat avec l’association « Les Amis de Stendhal »

La musique, essentiellement l’opéra italien, joua un rôle majeur dans la vie de Stendhal, rôle lié à sa passion pour l’Italie et à ses voyages. Pour l’auteur du Rouge et le Noir, de La Chartreuse de Parme…, d’avoir pu écouter à la Scala de Milan ou au Théâtre-Italien de Paris un air d’opéra de Cimarosa, Mozart ou Rossini chanté par une cantatrice fut, suivant ses dires, le « plus doux moment de ma vie ».

Mardi 16 mai à 19h30, Mairie de Paris Centre, 2 rue Eugène Spuller, Paris 3°.

Entrée libre dans la limite des places disponibles

 


Citer ce billet
Julien Schuh (2023, 15 mai). Le Roman d’un spectateur : Stendhal et l’opéra. Société des études romantiques et dix-neuviémistes. Consulté le 13 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/u0mc

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search