Sur “Les Pleurs” de Marceline Desbordes-Valmore, Textes réunis par Aurélie Foglia-Loiseleur et Jean-Marc Hovasse (Colloques Fabula)

Sur “Les Pleurs” de Marceline Desbordes-Valmore

Actes du Colloque d’agrégation des 2-3 décembre 2022 https://www.fabula.org/actualites/111337/journee-d-agregation-marceline-desbords-valmore-sorbonne-universite.html

 

Quand Franz Liszt, de passage à Lyon en avril 1836, rend à Marceline Desbordes-Valmore une visite devenue rituelle chez les artistes, il écrit à Marie d’Agoult qu’elle est « la femme de ses œuvres, un pleur vivant, causant et marchant. » Voilà donc la « pauvre plaintive » comme sortie tout droit de son recueil Les Pleurs, faisant corps avec ses poèmes, au point d’incarner personnellement sa poétique. C’est à sa rencontre que ces journées d’études proposent d’aller, dans l’approfondissement certes d’un corpus d’agrégation, mais encore, à la faveur de ce programme, dans l’écoute d’une poète capable d’inventer une voix écrite « tout bas » ; sa parole toujours adressée se tend entre élégie et chanson, entre cri et silence, puisant dans les ressources réparatrices de la pitié et de l’empathie pour tisser ensemble amour fou, prière, passé, présent, révolte et pédagogie au cœur du siècle.

 

Textes réunis par Aurélie Foglia-Loiseleur et Jean-Marc Hovasse

et mis en ligne avec le soutien de l’Université de Lausanne.

 



Citer ce billet
Julien Schuh (2022, 13 décembre). Sur “Les Pleurs” de Marceline Desbordes-Valmore, Textes réunis par Aurélie Foglia-Loiseleur et Jean-Marc Hovasse (Colloques Fabula). Société des études romantiques et dix-neuviémistes. Consulté le 16 avril 2024, à l’adresse https://serd.hypotheses.org/11850

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search