Parution : Le Réel invisible, dir. Emilie Pézard et Victoire Feuillebois, 2022

Le Réel invisible. Le magnétisme dans la littérature (1780-1914), dir. Victoire Feuillebois et Émilie Pézard, Classiques Garnier / Lettres modernes Minard, La Revue des Lettres modernes, Écritures XIX, n° 8, décembre 2022.
 
Des baquets de Mesmer aux expériences de Charcot à la Salpêtrière, le XIXe siècle est le siècle du magnétisme. L’échange d’un fluide invisible entre des corps ou des objets donne lieu à de multiples interprétations, qui sont autant de manières de comprendre l’envers de la réalité visible. Sujet central de l’œuvre, allusion ou métaphore, le magnétisme irrigue toutes les formes de littérature, indépendamment des hiérarchies traditionnelles. Ce volume a pour but d’étudier la façon dont le magnétisme inspire la littérature du XIXe siècle, en suscitant des débats dont elle se fait l’écho et en informant en profondeur son imaginaire.
 


Citer ce billet
Romain Enriquez (2022, 7 décembre). Parution : Le Réel invisible, dir. Emilie Pézard et Victoire Feuillebois, 2022. Société des études romantiques et dix-neuviémistes. Consulté le 22 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/u0kh

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search