Séance de séminaire: « Historiciser l’observateur et l’auditeur au 19e siècle » (9 février 2017)

La prochaine séance du séminaire de recherche « Histoire du spectateur – 19e-21e siècles » (dir. Isabelle Moindrot) aura lieu ce jeudi 9 février 2017. Programme
Thème de la séance:

« Historiciser l’observateur et l’auditeur au 19e siècle : approches anglo-américaines contemporaines »
Avec Maxime BOIDY, docteur en sociologie de l’université de Strasbourg et membre de la communauté des Jeunes chercheurs du Labex Arts-H2H.

Sa thèse, soutenue en 2014, porte sur la culture visuelle et l’iconographie politique du black bloc.

Maxime Boidy a en outre co-traduit, édité et préfacé plusieurs ouvrages de W.J.T. Mitchell, parmi lesquels Iconologie : image, texte, idéologie (Les Prairies ordinaires, 2009) et Que veulent les images ? Une critique de la culture visuelle (Les Presses du réel, 2014).
Tout récemment, il a préfacé Techniques de l’observateur: vision et modernité au 19ème siècle de Jonathan Crary (traduction Frédéric Maurin, rééd. Editions Dehors, 2016 [1990: MIT Press]) et traduit Une histoire de la modernité sonore de Jonathan Sterne (La Découverte/Philarmonie de Paris, 2015 [2003: Duke University Press]). C’est à une confrontation de ces deux ouvrages majeurs de l’historiographie contemporaine, qui tous deux tentent de dresser la préhistoire de la modernité visuelle et/ou sonore en traversant les champs de la science, de la médecine, de la philosophie, de la technologie et des arts, que nous convie Maxime Boidy.

Lieu: Société d’Histoire du Théâtre, rue de Richelieu, au coin du square Louvois, de 17h à 19h.


Vous aimerez aussi...